La mélodie du Bonheur de Stacey Kent

Grâce à son arrivée sur la firme mythique Blue Note, et à la sortie de “Breakfast on The Morning Tram”, Stacey Kent passe, avec son aisance naturelle, du statut de chanteuse de jazz à celui de figure emblématique du jazz vocal. En effet, il est impossible de lire une revue, sans découvrir une interview de la jolie américaine, ou un article vantant ses qualités artistiques et son indiscutable charisme.

Pourtant cet album est – un tant soit peu- différent des précédents, prenant un peu de distance avec la marque de fabrique” made in Stacey”, celle des interprétations des grands classiques américains.


Un peu moins de standards donc, quelques superbes reprises de Gainsbourg, et une samba délicieusement entraînante, en prélude à un album totalement chanté en français, petit bijou qui viendra bien un jour pour notre plus grande joie, sans oublier quelques compositions personnelles de l’écrivain japonais Ishguro, tout entièrement dévoué à la voix douce et sensuelle de la plus anglaise des américaines.

Et comme toujours cette même joie, de retrouver Stacey dans la précision de ses fines mélodies, d’écouter son phrasé clair comme l’eau de roche, aussi vivant et vivifiant que le regard qu’elle semble porter sur la vie, sur l’amour, et évidemment sur la musique.

Un regard de joie, de sensualité, de simplicité dans le bon sens du terme, avec cette chaleureuse impression de bien-être cosy, d’accueil auprès du feu, de promenades dans la campagne anglaise en compagnie de son saxophoniste de mari Jim Tomlison.

Bref, un album à découvrir, étape dans la vie musicale de cette brillante et joyeuse interprète de la mélodie du bonheur…….

« Breakfast on the morning Tram », on Blue Note