Le monde comme il s’en va, 11,15

« Il ne faut pas demander au célèbre presse-citron de Starck de réaliser du jus de fruits, sous peine d’éclaboussures multidirectionnelles. Alessi, qui l’a commandé au designer et l’a produit à l’échelle industrielle, a même titré, cette année, l’album retraçant l’histoire de cet objet icône : Vingt-cinq ans sans presser de citrons ».


D’où l’on peut déduire que le verre rempli et la pelure au sommet du presse-agrumes sont un montage de pièces rapportées, des éléments de langage constituant une sorte de rêve que cet objet pour l’objet n’a jamais eu l’intention d’atteindre.

Posts récents

Voir tout