Le monde comme il s’en va, 11, 2

Dans ce monde qui s’en va, quelque chose s’est volatilisé dans les algorithmes frénétiques de la déraison économique, et ce n’est rien de moins que l’ironie. On ne rencontre plus souvent des preuves d’une finesse d’esprit longuement mûrie de cette sorte, qui semble ne pas s’être transmise aux dernières générations, plus portées sur le zapping et l’immédiateté :

Une journaliste nordique soulignait le fait que la Finlande et la Pologne ont toujours réservé un accueil chaleureux à Leonard Cohen. Celui-ci a son opinion sur la question : « J’ai longtemps partagé ma vie avec une finlandaise. Et mon grand-père a quitté la Pologne pour le Canada. Ceci explique peut-être cela »

On trouvera donc ici des traces de ces traits, comme dans un site protégé.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le monde comme il s’en va, 10,3,2

Pascale Peraïta revient… Selon La Libre, l’ancienne Présidente du CPAS de Bruxelles va interrompre son conge sans solde et réintégrer, dès vendredi 6 octobre, son poste de directrice générale du Samus

Le monde comme il s’en va, 10,3

… Que Peraïta revienne à la direction du Samu Social… Oui, cela semble impossible. Et pourtant : cela n’a rien de  « surréaliste », sachant en outre qu’on n’est pas ici dans une question de morale, d

Le monde comme il s’en va, 74

Si sa mort est passée vite dans le champ médiatique, il faut quand même se souvenir que Jerry Lewis a été le seul acteur dans toute l’histoire du cinéma qui, étant complètement ligoté et incapable de