Le monde comme il s’en va, 11, 3

Bien sûr, il y a eu déjà d’autres mondes qui s’en sont allés :

Un ouvrier de l’ex-Allemagne de l’Est trouve du travail en Sibérie. Sachant  que son courrier sera lu par la censure, il prévient ses amis qu’il utilisera un code : « si vous recevez une lettre de moi écrite à l’encre bleue ordinaire, elle sera vraie ; si elle est écrite à l’encre rouge, elle est fausse ». Au bout de quelques mois, ses amis reçoivent la première lettre : « Tout est formidable ici, les magasins sont pleins, la nourriture est abondante, les appartements sont grands et bien chauffés, les cinémas projettent des films occidentaux, il y a plein de belles filles prêtes à tout. La seule chose qui est introuvable, c’est l’encre rouge.

On peut les dénigrer et les accabler ; et pourtant, ils ont laissé quelques traces. On pourrait même dire que leurs pires défauts ont essaimé dans nos sociétés. On pourrait voir, l’heure venue, en quoi exactement consiste le bilan de notre monde, où l’intelligence se tend tant de pièges à elle-même. .

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le monde comme il s’en va, 10,3,2

Pascale Peraïta revient… Selon La Libre, l’ancienne Présidente du CPAS de Bruxelles va interrompre son conge sans solde et réintégrer, dès vendredi 6 octobre, son poste de directrice générale du Samus

Le monde comme il s’en va, 10,3

… Que Peraïta revienne à la direction du Samu Social… Oui, cela semble impossible. Et pourtant : cela n’a rien de  « surréaliste », sachant en outre qu’on n’est pas ici dans une question de morale, d

Le monde comme il s’en va, 74

Si sa mort est passée vite dans le champ médiatique, il faut quand même se souvenir que Jerry Lewis a été le seul acteur dans toute l’histoire du cinéma qui, étant complètement ligoté et incapable de