Le monde comme il s’en va, 11, 9

Cette citation d’Isabelle Adjani (qui s’y connait en cette matière aussi…) est une forme de preuve qu’un autre monde a existé :

« C’est des moments qui me manquent, même les coups bas étaient marrants. Il y avait une façon émouvante de se payer de l’autre, ça n’a rien à voir avec le côté dégueulasse d’aujourd’hui ».

Un monde pas parfait, bien sûr ; et il ne s’agit pas de le faire ressortir de ses limbes, en vertu d’une nostalgie sans objet. Juste de noter que l’esprit passe décidément loin de celui-ci…

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Pascale Peraïta revient… Selon La Libre, l’ancienne Présidente du CPAS de Bruxelles va interrompre son conge sans solde et réintégrer, dès vendredi 6 octobre, son poste de directrice générale du Samus

… Que Peraïta revienne à la direction du Samu Social… Oui, cela semble impossible. Et pourtant : cela n’a rien de  « surréaliste », sachant en outre qu’on n’est pas ici dans une question de morale, d

Si sa mort est passée vite dans le champ médiatique, il faut quand même se souvenir que Jerry Lewis a été le seul acteur dans toute l’histoire du cinéma qui, étant complètement ligoté et incapable de