Le monde comme il s’en va, 16

C’est fait, on a dépassé le « jour du dépassement », et ainsi sifflé la totalité des ressources que la planète peut renouveler en un an. Cela veut dire que, à compter de ce jour et jusqu’à la fin de l’année, nous vivrons au-dessus de nos moyens écologiques, selon l’ONG Global Footprint, donc à crédit. Ce « jour » intervient plus tôt chaque année : en 2015, c’était le 13 août. On a donc « gagné » cinq jours en 2016 dans le processus de décomposition. Si l’on calcule simplement à chiffres constants, cela implique que, étant donné que le 8 août était le 221ème jour de l’année, il faudra tout au plus 44 ans pour que le « dépassement » se fasse dès le 1er janvier – en l’occurrence ce serait en 2060 (et sans doute plus tôt, puisque ce sera exponentiel, mais admettons…). C’est beaucoup plus clair comme cela – sans pour autant que cela trouble en quoi que ce soit les idéologues de l’économiquement correct, qui persisteront envers et contre tout à vouloir « se dépasser » eux-mêmes, mais dans l’autre sens.

Posts récents

Voir tout