Le monde comme il s’en va, 16

C’est fait, on a dépassé le « jour du dépassement », et ainsi sifflé la totalité des ressources que la planète peut renouveler en un an. Cela veut dire que, à compter de ce jour et jusqu’à la fin de l’année, nous vivrons au-dessus de nos moyens écologiques, selon l’ONG Global Footprint, donc à crédit. Ce « jour » intervient plus tôt chaque année : en 2015, c’était le 13 août. On a donc « gagné » cinq jours en 2016 dans le processus de décomposition. Si l’on calcule simplement à chiffres constants, cela implique que, étant donné que le 8 août était le 221ème jour de l’année, il faudra tout au plus 44 ans pour que le « dépassement » se fasse dès le 1er janvier – en l’occurrence ce serait en 2060 (et sans doute plus tôt, puisque ce sera exponentiel, mais admettons…). C’est beaucoup plus clair comme cela – sans pour autant que cela trouble en quoi que ce soit les idéologues de l’économiquement correct, qui persisteront envers et contre tout à vouloir « se dépasser » eux-mêmes, mais dans l’autre sens.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le monde comme il s’en va, 10,3,2

Pascale Peraïta revient… Selon La Libre, l’ancienne Présidente du CPAS de Bruxelles va interrompre son conge sans solde et réintégrer, dès vendredi 6 octobre, son poste de directrice générale du Samus

Le monde comme il s’en va, 10,3

… Que Peraïta revienne à la direction du Samu Social… Oui, cela semble impossible. Et pourtant : cela n’a rien de  « surréaliste », sachant en outre qu’on n’est pas ici dans une question de morale, d

Le monde comme il s’en va, 74

Si sa mort est passée vite dans le champ médiatique, il faut quand même se souvenir que Jerry Lewis a été le seul acteur dans toute l’histoire du cinéma qui, étant complètement ligoté et incapable de