Le monde comme il s’en va, 19

Le selfie pris par la gymnaste sud-coréenne Lee Eun-Ju avec son homologue de Corée du Nord Hong Un-jong fait le buzz à Rio. Sans surprise, on y voit l’illustration même de l’esprit des Jeux Olympiques, ce symbole auto-proclamé d’un universalisme du sport – alors que celui-ci est depuis longtemps l’objet des délires les plus nationalistes, y compris ces jours-ci au Brésil. On suivra ce qu’il restera de cet « esprit » à travers le sort réservé à Hong quand elle rentrera à Pyongyang, dans un régime pas exactement réputé pour sa complaisance et le sentimentalisme.

Posts récents

Voir tout