Le monde comme il s’en va, 26

Quel autre événement pourrait susciter le déplacement de foule qu’on a observe récemment à Taipei, quand la présence d’un Pokémon rare (un certain Snorfax) a été signalée ? Comme si rien d’autre ne comptait, des milliers de joueurs ont convergé vers le lieu de la traque, sans se soucier des voitures, des feux de signalisation et des passants. On peut supposer que, vu le nombre de participants à la curée, le personnage n’a pas trouvé de porte de sortie…

Voilà donc la réalité augmentée, à la portée de n’importe quel smartphone et par une simple application : une carte de la ville, puis l’affichage du lieu où l’on se trouve, le téléphone qui vibre, le Pokémon qui apparaît dans le paysage, une capture d’écran, un lancement de Pokéball à la tête, l’absorption de la créature dans la balle, et son intégration dans votre équipe. Les moralistes feraient leur miel de cette quête insensée de divertissement, comme Chamfort, par exemple : « On n’imagine pas combien il faut d’esprit pour n’être pas ridicule ». Mais sans doute devrait-on, pour s’adapter à l’époque, être moins sévère que lui, tant les critères de toutes sortes ont baissé…

Posts récents

Voir tout