Le monde comme il s’en va, 54

En Allemagne, les uns se félicitent que des réfugiés syriens, demandeurs d’asile, ont neutralisé et permis de faire arrêter, en le ligotant, un terroriste (suicidé entretemps) partout recherché, alors qu’il était venu chercher refuge chez eux ; les autres disent que, à nouveau, un terroriste s’était infiltré dans le pays en profitant de l’afflux des réfugiés syriens.

Ce sont les lignes de partage et de fracture coutumières du débat politique.

En attendant, un ou des attentats projetés dans des aéroports n’ont pas abouti, et des vies humaines ont été préservées.

Posts récents

Voir tout