Le monde comme il s’en va, 8

Lanceur d’alerte, une destinée ? Et qui en vaudrait la peine ? S’il y a un prix à payer pour divulguer des informations réputées sensibles ou secrètes, quelle rançon démesurée, et pour la seule gloire d’être réprouvé ! Le dernier exemple en date illustre bien cette tendance. Après avoir publié un rapport accablant et menacé d’exclure purement et simplement, pour dopage institutionnalisé, toute la délégation russe, le Comité Olympique International a finalement accepté qu’une partie importante des athlètes sélectionnés participe aux compétitions à Rio. A l’exception,comme il se doit, de celle par qui le système d’Etat en question a été révélé : Yulia Stepanova, une spécialiste du 800 mètres, qui a été exclue parce qu’elle avait déjà été contrôlée positive (mais peut-être a-t-elle dû avaler ces potions détonantes sur ordre, puisque c’était un « système ») et suspendue antérieurement. La conscience, quel boulet …

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le monde comme il s’en va, 10,3,2

Pascale Peraïta revient… Selon La Libre, l’ancienne Présidente du CPAS de Bruxelles va interrompre son conge sans solde et réintégrer, dès vendredi 6 octobre, son poste de directrice générale du Samus

Le monde comme il s’en va, 10,3

… Que Peraïta revienne à la direction du Samu Social… Oui, cela semble impossible. Et pourtant : cela n’a rien de  « surréaliste », sachant en outre qu’on n’est pas ici dans une question de morale, d

Le monde comme il s’en va, 74

Si sa mort est passée vite dans le champ médiatique, il faut quand même se souvenir que Jerry Lewis a été le seul acteur dans toute l’histoire du cinéma qui, étant complètement ligoté et incapable de