Le monde comme il s’en va, 8,2

Est-ce bien le moment ? Sont-ce bien les termes qui conviennent ? Ne va-t-on pas pâtir de cette escalade ? A l’heure de la « nouvelle guerre froide » que le pouvoir russe semble appeler de ses voeux et organiser en conséquence, est-il bien raisonnable de dire dans un rapport qu’ »une conspiration institutionnelle a été mise en place pour les sports d’hiver et les sports d’été avec la participation du Ministère des Sports et de ses services comme l’agence russe antidopage (Rusada), le laboratoire antidopage de Moscou, aux côtés des services secrets du FSB (le corps d’origine de Vladimir Poutine), afin de manipuler les contrôles » ? La lanceuse d’alerte Yulia Stepanovna ne disait pas autre chose

Il faut s’attendre à quelques contrefeux : et il importe de  planquer toutes les copies du rapport de Richard Mac Laren, avant le surgissement de la « diplomatie du canon » et l’inévitable mise à feu du missile qui pulvériserait le siège du CIO,

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le monde comme il s’en va, 10,3,2

Pascale Peraïta revient… Selon La Libre, l’ancienne Présidente du CPAS de Bruxelles va interrompre son conge sans solde et réintégrer, dès vendredi 6 octobre, son poste de directrice générale du Samus

Le monde comme il s’en va, 10,3

… Que Peraïta revienne à la direction du Samu Social… Oui, cela semble impossible. Et pourtant : cela n’a rien de  « surréaliste », sachant en outre qu’on n’est pas ici dans une question de morale, d

Le monde comme il s’en va, 74

Si sa mort est passée vite dans le champ médiatique, il faut quand même se souvenir que Jerry Lewis a été le seul acteur dans toute l’histoire du cinéma qui, étant complètement ligoté et incapable de