Le peintre des âmes


L’imagination et la langue fertiles d’Adamek nous plongent dans un XVIIe siècle tumultueux, ravagé par les guerres de religions. Avec le peintre Palurme, devenu aveugle sous le soleil florentin, et son apprenti Thomas, bloqués à Luneville où ils deviennent les amis du grand Georges de La Tour, Adamek mêle la peinture à l’Histoire, l’émotion à l’aventure, l’intelligence au divertissement. Le passé est convoqué pour questionner notre temps ; quel est le sens de la création en des périodes de grands troubles ? Et comment faire accepter le renouveau de l’art quand l’hiver de l’habitude fige les jugements critiques ? Premier volume d’une trilogie annoncée, ce roman captive et séduit. Adamek convoque une galerie de portraits plus vivants les uns que les autres, des trognes, des cœurs, des catins et des anges, des démons et des héros, le tout dans une langue réinventée qui vous fait voyager dans le temps et rêver en couleurs. Fauves, évidemment.