Les Intégrales (5): Gil Jourdan


En d’autres temps, précisément en juillet 2009, je vous ai déjà parlé de Gil Jourdan à l’occasion de la parution du premier tome de la réédition en Intégrales de ses aventures humoristico-policières. Le quatrième et dernier volume vient de paraître. Il regroupe les quatre derniers épisodes de la série, plus des contes illustrés ainsi que les deux ultimes pages dessinées par Maurice Tillieux en 1978, peu avant sa mort dans un accident de voiture. Ces quatre histoires possèdent un point commun: elles ont été dessinées par Gos. Dans l’excellent dossier de présentation qui ouvre l’album, on découvre en effet que Gil Jourdan a bien failli disparaître à l’aube des années 1970. Deux ans auparavant, Tillieux, qui étaient à la fois dessinateur et scénariste, a repris, à la demande de Charles Dupuis, le scénario de Tif et Tondu suite au départ de Rosy (qui était aussi le directeur artistique de la maison). Par manque de temps, il doit donc abandonner le dessin de sa série fétiche Gil Jourdan. C’est Roland Goossens, alias Gos, l’un des piliers du studio Peyo où il dessine des Schtroumfs, qui va reprendre – brillamment – le flambeau. Dans ses enquêtes, Gil Jourdan est accompagné de l’ancien malfrat Libellule dont les blagues et jeux de mots impossibles ne font rire ni le très sérieux Inspecteur Croûton, ni l’indispensable secrétaire Queue de Cerise. On n’a pas fait mieux dans le genre. Un chef d’œuvre qui n’a pas pris une ride, selon la formule consacrée, ni dans ses scénarios, ni dans son dessin.

Posts récents

Voir tout