leurre d’été

Faute de moyens (ah ! la crise ! toujours la crise !), le ministère de l’intérieur a trouvé la recette miracle pour remplacer les policiers, qui coûtent chers, par du carton, récupéré dans les sacs jaunes. Cela s’appelle un leurre : une photo de flic grandeur nature collée sur un panneau, dont la silhouette, soigneusement découpée, donnera aux chauffards l’illusion que la maréchaussée veille sur le bord de la route, prête à châtier. A 150 km. à l’heure, bonne chance pour distinguer un vrai flic de son clone ! C’est moins intelligent qu’un radar mais tellement moins violent que les cognes des chemins de fer ou de la zone Bruxelles-Ixelles. Et sans doute plus efficace. L’idée pourrait faire son chemin et être étendue à d’autres activités sans que le public ne se rende compte de la substitution. Ainsi, au parlement. La désaffection de la majorité des députés aux séances publiques a largement contribué à la dégradation de le la démocratie et au désenchantement des citoyens. Quelques photos collées sur des panneaux de carton pourraient renverser la vapeur. Des marionnettes à l’effigie de nos représentants soigneusement posées sur leurs sièges lorsque les caméras se tournent vers eux et hop ! le tour est joué ! Comme les téléspectateurs ont l’habitude d’avaler tout ce qu’ils voient sur leur petit écran, ils auront l’impression que les politiciens ont entendu le message de leur désarroi et sont venus en masse accomplir leur mandat. De toute façon, comme les parlementaires sont habitués à ne pas discuter ce que leur président de parti a décidé dans son coin, personne ne verra la différence. Le procédé du leurre pourrait aussi contribuer à sauver l’image des grandes entreprises européennes à la dérive. La fermeture des sites de Mittal et de quelques autres fleurons de nos industries lourdes a plombé les discours de la région wallonne et les rodomontades de ses ministres sur la réussite de la reconversion économique. Il suffit de remplacer la langue de bois par des panneaux de bois pour que l’illusion soit parfaite. De loin, qu’est-ce qui ressemble le plus à un haut fourneau en activité qu’une belle photo couleurs en 3-D, grandeur nature, d’un haut-fourneau en activité ? En plus, c’est plus propre, moins polluant et moins dangereux pour la santé des travailleurs et des riverains. Et cela contribuera même au développement de l’emploi puisqu’il faudra faire appel à des artistes pour que les clichés soient parfaits. Et à de vrais policiers (libérés par la pose de leurs leurres le long des routes) pour empêcher les curieux de s’approcher de trop près et les syndicalistes, toujours réticents devant la modernité, de manifester. L’heure du leurre a sonné. Tu veux ma photo ?

www.berenboom.com

Posts récents

Voir tout

NOUVEAU SITE

Cela fait de longues années que ce blog n’a pas été mis à jour. Non que ce soit une obligation ; mais là, vraiment, il était temps. Il n’y aura plus de nouveaux articles sur ce site. Je vous invite à

michaël, l’espiègle

Dans une belle lettre d’adieu à son coéquipier Michael Goolaerts, le triple champion du monde de cyclo-cross Wout Van Aert écrit qu’il ne faudra jamais oublier Michael, ce gars espiègle avec son étern

Anvers et contre tout

Anvers est loin de Vérone. Sous le balcon de Juliette, l’histoire d’amour était dramatique mais simple. Dans la métropole pluvieuse, la tragédie a tourné au Grand-Guignol. La Belgique est une terre de