Livres et cinéma (1) : La dernière journée de Patrick Dewaere


Patrick Dewaere s’est suicidé le vendredi 16 juillet 1982, trois jours avant de s’envoler pour les Carpates où il devait interpréter Marcel Cerdan dans Edith et Marcel sous la direction de Claude Lelouch (c’est le fils du boxeur qui reprendra son rôle). Dans ce récit, Enguerrand Guépy raconte minutieusement son ultime journée en un style très littéraire, s’immisçant dans la tête du comédien.

Ce matin-là, black-listé depuis deux ans pour avoir fait le coup de poing contre un journaliste qui avait trahi sa promesse de ne pas parler de son prochain mariage, il a accepté, la mort dans l’âme, de rencontrer une journaliste de France Soir. Il enchaîne ensuite sur une séance d’entrainement puis déjeune avec une partie de l’équipe, dont le réalisateur et Evelyne Bouix, sa partenaire qui jouera Piaf et pour laquelle, dixit l’auteur, il n’a que du mépris – mais Lelouch est « fou » de cette « brunette ». « 

« De l’avis général, on ne l’a jamais vu en aussi bonne forme physique. On raconte qu’il est las des excès, qu’il mène désormais une vie ascétique. » Il est prêt à affronter son nouveau défi, qu’il considère comme une « rédemption ». Celui qui a triomphé dans Coup de tête ou Série noire veut ressembler le plus possible à « son idole de toujours ». Il a tout lu sur Cerdan, a regardé des tas d’archives, déstabilisé par « son accent d’Afrique du Nord à couper au couteau ». Mais Lelouch lui a répété qu’il ne voulait pas d’imitation.

Hélas pour lui car, pendant le repas, Elsa l’appelle pour lui annoncer que c’est finit entre eux, qu’elle et Mich s’aiment «d’un amour sans égal». A suivre Guépy, cette séparation, perçue comme une double trahison, serait la cause décisive de son geste fatal. Dewaere et Lelouch doivent se retrouver en fin d’après-midi pour les derniers préparatifs. Mais, revenu chez lui, l’acteur se tire une balle dans la bouche  avec la 22 Long Rifle que lui a offert Coluche. Pendant ce temps, le cinéaste regarde une fois encore, lors d’une projection privée qu’il a organisée, Quand passent les cigognes, son film fétiche. « C’est un après-midi de juillet ordinaire. La France s’enfonce dans la crise. »


#ClaudeLelouch #PatrickDewaere