Marquise, si ces 10 pages…

Variations Valéry : les cadences de la marquise, Jean Charlent, Bruxelles : Le cri, 2011. 212 p. 18 €

Il faut parfois se rappeler que la littérature, c’est aussi voire surtout une affaire de style et d’écriture. Chaque écrivain a les siens, d’autant plus reconnaissables que l’écrivain est de talent. Et comme disait Gary, il n’y a que ce qui est digne de respect qui supporte l’irrespect… Ou sur un autre mode, Camus : “le blasphème est participation au sacré”. Le pastiche est un art particulier, jouissif quand il est bien mené. Sur la phrase célèbre de “la marquise est sortie à cinq heures”, Jean Charlent déploie ce talent rare et sa connaissance de la littérature. 75 auteurs, pas moins, voient ainsi leur œuvre enrichie d’un texte nouveau qui s’inscrit sans honte ni vergogne dans leur panoplie. Un petit livre différent, à picorer au gré de ses humeurs, et qui sera plus réussi encore si le lecteur, au terme d’un pastiche, retrouve l’envie pressante de (re)découvrir l’original. En espérant, bien sûr, qu’il le trouve aussi bon que la version “Charlent” !