• alain

martiens, go home!


Le téléphone sortit le président Macron de son sommeil à cinq heures douze.

Après s’être confondu en excuses, le ministre de l’Intérieur balbutia qu’un nouveau problème avait surgi une demi-heure auparavant.

« Non, Gérald, je ne peux le croire ! C’est qui maintenant que vos sbires ont démoli ? Un Arabe, un Noir, un Jaune, un Rouge peut-être ?

- Non, non. Juste un vert.

- Quoi ? Ils se sont lâchés sur un écolo ? Un militant, un député ?

- Non, non. Rassurez-vous. A cette heure, les écolos dorment dans leur yourte.

- Ou à l’Assemblée nationale, c’est vrai. Continuez

- Un engin s’est posé devant l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière vers quatre heures du matin. Les forces de l’ordre l’ont pris naturellement pour un drone.

- Et alors ?

- En sont sortis trois petits hommes verts qui se sont dirigés vers l’entrée des urgences.

- Quel est le problème, Gérald ?

- Ils étaient sans masques, monsieur le Président ! Mes hommes ont tenté évidemment de s’interposer…

- Saperlipopette ! Ces crétins ne se sont pas aperçus que ces hommes portaient tout simplement un masque vert… Des chirurgiens, peut-être ? gémit Macron désespéré. Tout de même, vos flics n’en sont pas à confondre un masque vert avec un gilet jaune, si ?

- Ils ont commencé par leur demander respectueusement…

- Répétez-moi ça ?

- Je vous le jure ! J’ai l’enregistrement !

- Et voilà, il y a toujours quelqu’un pour filmer ça…

- Ils se prétendaient chargés d’apporter un remède infaillible aux malades de la Covid. Ils tenaient d’ailleurs des espèces de récipients transparents et mous entre leurs longues pattes.

- Chargés par qui ? Par le professeur Raoult, je suppose ? soupira le président.

- Non. Par le Ministre de la Santé du Grand Conseil Galactique. Ses services ont repéré la terrible pandémie qui frappe notre planète et il a envoyé une délégation d’extra-terrestres pour fournir le médicament qui avait été expérimenté avec succès contre ce virus sur l’une des exo-planète Trappist.

Macron se tordit les mains.

- Ne prendriez-vous pas quelques jours de vacances, Gérald ? Sur Mars par exemple, au bord d’un des canaux. Il paraît que c’est très reposant...

- Les gardiens de la paix ont dû utiliser leurs teasers. Sans aucun effet. Ils ont donc dû passer à la bonne vieille matraque…

- Bref, ces pauvres plaisantins sont été réduits en charpie. A partir de quelle heure, serons-nous traînés dans la boue sur les réseaux sociaux?

- Les récipients ont été brisés mais pas les trois hommes qui sont repartis en emportant avec eux le premier ministre afin de lui prouver l’efficacité de leurs traitements.

- Castex sur Trappist ? Bon, la matinée ne commence pas trop mal tout compte fait…


Ps : le titre est un clin d’œil au plus hilarant auteur de science-fiction, Fredric Brown.


www.berenboom.com

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

un moment d'égarement

On pense à tort que les cours suprêmes (nos cours constitutionnelle et de cassation par exemple) sont des tours d’ivoire occupées par des êtres sans émotion qui ne connaissent du droit que des règles

avec sabena vous y seriez deja

Qu’on puisse à nouveau voyager sans fausses invitations ou d’hypocrites raisons impérieuses, qui n’en réjouira ? Mais, dans le monde d’après qui réapparaît timidement, profitons-en pour changer nos ha

noirs et blancs en couleurs

Alors que le thermomètre affichait 25° et que les vacances de Pâques pointaient le bout de leur nez bronzé, le bourgmestre de Bredene a eu la bonne idée d’annoncer la réouverture de ses plages pour nu