Messie ? Mais non !


Kafka l’a écrit : le Messie ne viendra pas le dernier jour, mais seulement le jour suivant. Pour Berenboom, même pas sûr… à travers ce roman – qui pourrait d’ailleurs être défini comme un “roman-par-nouvelles” –, il retrace les tristes et drôles tribulations d’un Messie donquichottesque qui désespère de trouver une oreille prête à l’entendre. Est-ce notre époque qui est trop sage et rationnelle, et qui prendrait tout Messie pour un fou ? Ou bien sommes-nous pris par une nouvelle folie qui nous empêcherait de reconnaître celui que l’humanité attend pour être sauvée ? Berenboom oscille d’une hypothèse à l’autre, sans trancher. Au final, il reste très fidèle à cette idée éminemment juive, selon laquelle l’attente du Messie compte sans doute bien plus que sa venue, puisqu’elle est le cheminement par lequel l’humanité – c’est-à-dire chacun d’entre nous – tente de s’améliorer, sans la recours à aucune magie ou aide transcendante. Un sacré boulot…