• alain

mutti & mutti

Ma chère tante Herta avait imposé à son mari la présence de sa mère. On l’appelait tous Mutti. Je ne lui ai jamais connu d’autre nom. C’était une espèce de sergent-major de l’empereur Guillaume II, fière d’être prussienne (« Nous ne sommes pas Allemands, répétait-elle à sa fille, nous sommes Prussiens. Comporte-toi en conséquence »).

Elle a tenu ma tante Herta et son pauvre mari Harry sous sa coupe jusqu’à sa mort. Aussi loin que je m’en souvienne, elle a toujours eu l’air d’une farouche centenaire. Elle me terrorisait autant que sa fille et son gendre, pourtant un dur-à-cuire.

Je croyais Mutti définitivement morte, enterrée et oubliée quand est apparue Angela Merkel.

La première fois que j’ai entendu un journaliste l’appeler Mutti, je suis tombé de ma chaise. Oh, non ! La revoilà ! Pauvre Allemagne ! N’a-t-elle pas déjà assez payé ?

Une mauvaise nouvelle ne venant jamais seule, voilà-t-il pas que je découvre que sa mère vient de Prusse.

Peu à peu sont apparues les différences entre Angela et ma Mutti, toute d’un bloc (de l’est). Angela a rapidement appris à voir le monde en double, à accepter le noir et le blanc en même temps, à gérer les inconciliables. Elle a été élevée dans un des pires régimes communistes d’Europe mais son père était pasteur protestant. Formée dans le moule des rouges, elle a pris la direction du parti conservateur à l’ouest. Spécialisée en physique et chimie, elle est devenue chercheuse en chimie quantique, qui suppose qu’on peut connaître deux états en même temps (théorie illustrée par le chat de Schrödinger mort et vivant à la fois selon la façon dont on observe la pauvre bête).

Tout ça a fait de la nouvelle Mutti la plus raffinée des personnages politiques européens, la plus civilisée. Sans cesse réélue depuis 1990 et à la chancellerie depuis 2005. Ce qui prouve que quand on voit double, on a deux fois plus d’électeurs…

Car son admirable schizophrénie lui a permis de rester à la tête d’un parti dont les électeurs se méfient des étrangers (pour le dire gentiment) tout en accueillant un million de réfugiés du Moyen Orient en 2015 pendant que le président français, qui n’a que les mots de droits de l’homme à la bouche, a fermé les yeux et les frontières sur cette catastrophe humanitaire (la France a accueilli 7.000 réfugiés syriens et irakiens cette année-là).

Angela Merkel aura donné un visage à l’Europe, montré ce que peut être la civilisation européenne au-delà de la mosaïque contradictoire et pusillanime des pays de l’Union et de la bureaucratie étouffante et stérile de ses institutions.

Que va faire Mutti de sa nouvelle vie ? Même si le russe est sa seconde langue, on la voit mal devenir, comme G. Schröder, le laquais de Poutine. Retour à la chimie ? Pour nous concocter un strudel inédit qui, selon l’endroit où on le dévore, aurait en même temps le goût du nord et du sud et les épices de l’ouest et de l’est ?



www.berenboom.com

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

la fureur de vivre

Le gouvernement vivaldien a réussi à serrer les rangs de son équipe hétéroclite en fêtant la rentrée politique avec une décision audacieuse : la fin des maladies de longue durée. On le sait depuis la

rule, britannia!

Dans un de ses meilleurs sketches, Fernand Raynaud se met dans la peau d’un douanier qui n’aime pas les étrangers. Il ne cesse de harceler l’étranger qui s’est installé au village jusqu’à ce que lui e

et avec ca, emballage cadeau,

Dans le monde politique flamand, certains ne comprennent pas que les dirigeants wallons fassent la fine bouche devant la proposition de leur ministre-président d’accorder un prêt à la Wallonie pour ta