Ou bien… Ou bien…


Pierre vit avec ses parents dans un village de Champagne. Mais voilà, si sa mère est française, son père est allemand, un «boche» comme tous l’appellent car, en cette année 1929, les plaies de la Première Guerre mondiale ne sont toujours pas cicatrisées. Un jour, c’en est trop, Franz choisit de partir. C’est là que le destin du garçon de dix ans va se jouer. S’il reste avec sa mère, il finira par s’engager dans l’armée puis par entrer dans la Résistance où il retrouvera une amie d’enfance. S’il quitte son village, il deviendra SS pour venger la mort de son père soi-disant tué par les communistes alors que, militant de gauche, il a été abattu à bout portant par des sbires hitlériens. Ecrit par Chevais-Deighton, Alternative est un excellent diptyque dessiné par Agosto et Philhoo et dont chaque album éclaire, dans sa première partie, des zones laissées dans l’ombre par l’autre. Comme quoi on peut faire de la BD intelligente et qui pousse à réfléchir autour de sujets graves.


Frank Giroud est l’inventeur du concept de cette série de treize albums réalisés par des scénaristes et dessinateurs différents et dont paraissent simultanément les trois premiers épisodes. Giroud est un scénariste particulièrement créatif. C’est lui qui est derrière Le Décalogue, l’un des événements BD les plus importants de ces dernières années, de Secrets, un ensemble de diptyques ou triptyques autour de secrets de familles, ou de Quintett, une même histoire – quelques semaines dans un village transformé en base militaire française dans les pays baltes pendant les Première Guerre mondiale – racontée successivement par les quatre membre d’un quintet. Le cinquième tome, raconté par le pianiste dont on ne voyait jamais le visage, décodait l’ensemble. Et, récemment, un numéro hors-série est venu encore enrichir cette aventure tout à fait palpitante.

Posts récents

Voir tout