Philippe Geluck fait des triplés


Début octobre, lors du débriefing (par Matthieu Noël) du C’est à vous de la veille (vous savez, l’émission de France 5 où tout le monde mange pendant que des invités tentent de défendre leur steak) à laquelle Philippe Geluck était invité sans avoir pu en placer une, lui-même constatant avec humour (et avec juste raison) avoir été traité comme «un moins que rien», Patrick Cohen (qu’il avait interpellé la veille de manière mi-agressive, mi-moqueuse) a dit quelque chose comme «il est pas terrible, son dernier». On a connu le présentateur du 7-9 de France Inter mieux avisé. Il suffit en effet d’ouvrir cet album à n’importe quelle page (ou à peu près) pour éclater de rire (et pour se dire qu’une fois de plus c’est drôlement bien vu). Plutôt « ces » albums, en fait, car Le Chat fait des petits («J’ai sous-traité le dernier» avoue-t-il en couverture, posant fièrement avec sa progéniture parmi laquelle figure effectivement un chien) est un coffret renfermant trois mini-albums, dont deux super-minis. Deux sont consacrés au héros (Les desseins du Chat et Prêchi-prêchat) et un, Le Scrabble du dimanche, met en scène un personnage (ressemblant très fort au dessinateur lui-même) qui use de toutes les ruses possible pour échapper aux tannantes parties de Scrabble dont le menace sa femme.


#LeChat #PhilippeGeluck

Posts récents

Voir tout