Première Guerre mondiale (3) : Dominique Zachary


Du 13 septembre 1914, soit un peu plus d’un mois après la mobilisation générale, au 18 novembre 1918, le lendemain du départ des tout derniers Allemands du nord-est de la Lorraine, deux soldats français de 22 ans, vont rester prisonniers dans quelques mètres carrés de la maison familiale de l’un d’eux. L’agriculteur Alfred Richy et le bourrelier Camille Muller, originaires de deux villages proches de Longwy, s’y sont en effet retrouvés coincés au terme de ce qu’on a appelé la Bataille des frontières gagnée par l’armée du kaiser. C’est leur histoire incroyable que raconte Dominique Zachary (La Patrouille des enfants juifs, La Traitresse) dans ce livre. Le journaliste retrace avec précision l’évolution des combats dans ce territoire lorrain porche des frontières belges et luxembourgeoise. D’une plume quasi épique, et non dépourvue de puissance émotionnelle, il raconte les villages incendiés, les civils fusillés, l’hôpital bombardé, et puis l’abdication. Et, se basant sur le carnet tenu par Alfred Richy, il retrace le quotidien souvent morne, parfois risqué, des deux hommes qui voudraient gagner Verdun distant d’une soixantaine de kilomètres. Son livre est ainsi à la fois un excellent livre d’histoire et un formidable document humain.