Première Guerre mondiale (8) Monuments aux morts


Il y a tout juste dix ans, dans Le Monument (réédité chez Points), Claude Duneton racontait la mort dans les tranchées des vingt-sept jeunes hommes dont les noms figurent sur le monument aux morts de son village natal de Corrèze, Lagleygeolle (plus un vingt-huitième, non repris). Il y a un an, devançant le centenaire, Laurent Guillemot a fait de même dans Génération Champ d’honneur. Convaincu qu’un «Monuments aux Morts d’un petit village de France peut à lui seul raconter l’histoire de la Grande Guerre», il a choisi celui d’Auriat dans la Creuse, département d’où est originaire une partie de sa famille. Se basant notamment sur les Journaux de marche de chaque régiment, il raconte ainsi la guerre de 37 poilus (sur une population de moins de 600 habitants). Et leur mort entre le 24 août 1914 et le 22 mars 1919, à Verdun, au Chemin des Dames, dans les Flandres ou de maladie, telle la typhoïde. Au-delà d’un terrible document humain, cet ouvrage dénonce l’horreur de ce conflit et, une nouvelle fois, l’absurdité des ordres donnés par un commandement criminel envoyant des milliers d’hommes à la boucherie.