Quelque chose en nous de Triboulet


Que ne ferait-on pas pour se retrouver au bras d’Ava Gardner ? Certes, ce projet, le Triboulet de ce roman ne l’a pas formulé de son vivant ; ce bouffon, qui a accompagné le règne de deux rois de France, Louis XII et François Ier, fut un des plus éminents et des plus étonnants de cette très curieuse confrérie qui sut monnayer ses difformités et son esprit auprès des grands de ce monde qui ne supportaient que difficilement que l’on se rie d’eux. C’est qu’à l’époque, la satire n’était pas le pain quotidien d’une télévision si courtisane… Si Francis Perrin s’est fait le porte-parole, à travers un roman historique haut en couleurs, d’un tel personnage, c’est qu’il doit ressentir avec lui quelques affinités, à commencer par celle d’être infiniment plus riche et plus subtil que l’image que le cinéma français, aussi réducteur qu’une cour, donne de lui. Une belle manière de revisiter l’Histoire et, derrière les rideaux des fastes, de réfléchir sur notre commune et humaine nature…