Rêver un impossible rêve


Qui se souvient de Percival Lowell ? Ce chevalier d’une table ronde à la taille de l’univers est une de ces extraordinaires figures américaines qui, grâce à leur énorme fortune, ont pu pousser jusqu’aux limites les plus extrêmes leur rêve le plus fou. En l’occurrence, Lowell était convaincu que Mars était habitée et couverte de canaux. De son laboratoire, il a passé sa vie à scruter la planète rouge, jusqu’à sombrer dans une folie… géniale. Dans ce roman éblouissant, Jean Cavé donne le meilleur de lui-même et fait corps avec ce mathématicien suprêmement intelligent, mais égaré dans une illusion fabuleuse — ce qui conduira la communauté scientifique à rejeter son article démontrant, mathématiquement, l’existence de Pluton. Tout, dans ce mensonge, est vrai, ou du moins vraisemblable ; Cavé déploie un talent similaire à celui de Lowell et nous fait adhérer à tous les éléments de ce roman qui, au-delà de la stricte biographie, pénètre dans les rêves et les délires d’un homme et nous offre à voir l’invisible. Si vous ne lisez qu’un livre cette année, que ce soit celui-là !