Silence de la parole et parole du silence

1 La Parole a pour plus haute vocation le Juste, au double sens de justice et de justesse. Ainsi la Parole ajuste-t-elle au bon le beau. 2 Face à l’essence du pouvoir impérial (qu’il soit césariste, napoléonien, fasciste, stalinien ou financier), la Parole dit : ce pouvoir, tu l’as et tu ne l’as pas. 3 Nulle autre vérité n’a jamais percé les brouillards que ce :  » Tu peux et tu ne peux pas « . 4 La sève de la Parole fut portée d’abord, aux racines d’une civilisation, par des prophètes juifs, des philosophes grecs et des poètes éparpillés entre Athènes et Jérusalem. 5 Ceci – ne l’oublions jamais – nourri de sagesses asiatiques et de fables africaines. 6 Ensuite, pourquoi nier que la Parole surgit de Médine à La Mecque ? 7 Tout au long de l’ère moderne, la Parole des intellectuels, des artistes et des écrivains dit au pouvoir impérial :  » Tu peux et tu ne peux pas « , même si d’abord elle n’a que l’écho du silence. 8 Jusqu’à des temps récents (caractérisés par une dictature mondialisée de la valeur d’échange), le Juste (justice et justesse) put encore ajuster au bon le beau de la Parole, même si celle-ci ne pesait que le poids du silence. 9 Depuis lors, un nouveau pouvoir impérial soumet à sa domination totalitaire les sphères du droit, de l’art et de la morale ; jusqu’à prétendre inféoder toute esthétique, toute éthique, toute politique. 10 Aujourd’hui s’opposent donc deux camps. Face à une chaocratie planétaire (avec ses tours de guet satellitaires et ses charniers humilitaires), dont silence de plomb valent déjà les bombardements de paroles (sons et lumières médiatiques, bavardages magazinesques, flots de mensonges idéologiques n’imposant plus guère que banalités, médiocrités, vulgarités), qui ne perçoit l’incantation contenue dans la Parole du silence ?

Posts récents

Voir tout

NOUVEAU SITE

Cela fait de longues années que ce blog n’a pas été mis à jour. Non que ce soit une obligation ; mais là, vraiment, il était temps. Il n’y aura plus de nouveaux articles sur ce site. Je vous invite à

michaël, l’espiègle

Dans une belle lettre d’adieu à son coéquipier Michael Goolaerts, le triple champion du monde de cyclo-cross Wout Van Aert écrit qu’il ne faudra jamais oublier Michael, ce gars espiègle avec son étern

Anvers et contre tout

Anvers est loin de Vérone. Sous le balcon de Juliette, l’histoire d’amour était dramatique mais simple. Dans la métropole pluvieuse, la tragédie a tourné au Grand-Guignol. La Belgique est une terre de