Supporter l’insupportable


Je l’ai déjà écrit: les éditeurs parisiens sont tellement frileux lorsqu’il s’agit de recueil de nouvelles ! Et je l’ai déjà assez regretté pour ne pas rater l’occasion de vous signaler un recueil de qualité, comme celui d’Arthur Loustalot. En l’occurrence, il s’agit de cinq longues nouvelles, chacune centrée sur un de ces héros de l’extraordinaire ordinaire. Des femmes et des hommes de notre époque déboussolée, génératrice de peurs et d’inégalités que l’on avait cru définitivement abolies, du temps de notre grande illusion. Puisées dans l’imaginaire ou dans des faits divers, plantées aux quatre coins du monde, ces histoires sont universelles. L’universalité de la douleur de vivre, d’assumer ses deuils et ses souffrances. Mais aussi l’universalité de la force et de la joie de vivre, sans lesquels rien ne serait supportable. À commencer par l’insupportable. Le premier recueil d’un romancier tout jeune…