Un attentat inouï


Gary, comparant les sauvages Simba qui mangeaient leurs victimes et les nazis qui en faisaient du savon, concluait ironiquement que la culture, c’était peut-être ce besoin de propreté… Pour le narrateur de ce “Sauver Mozart”, ancien critique musical reclus dans un sanatorium pour cause de tuberculose (et de judaïsme caché), la culture sera l’enjeu d’un combat contre ces nazis qui entendent s’approprier Mozart. À travers ce journal intime, on se passionne pour ce résistant en pyjama qui prépare un attentat inouï, au sens fort du terme…