Un problème de trop-plein ?

Après avoir dénoncé les nains de jardin, voici que M. De Wever stigmatise les socialistes flamands et francophones, intellectuellement malhonnêtes. S’il est vrai qu’un tempérament, même refréné, remonte toujours à la surface, notre Bonabart national souffrirait-il d’un trop plein d’énergie convulsive, sans cesse désireuse de se décharger par l’invective ?

Posts récents

Voir tout