Un talent royal


Michel Van Loo, le détective plutôt médiocre inventé par Alain Berenboom, est en train de devenir non seulement une figure de la littérature du genre, mais aussi de l’histoire fantasmée de notre pays. Grâce à lui, Berenboom déploie son exceptionnelle connaissance de la Belgique des années d’après-guerre et nous la transmet l’air de rien, par la grâce d’une fiction – ce genre de mensonge qui, comme le rappelait Aragon, est le mieux à même de faire passer quelques vérités essentielles. Dans son précédent roman, “Périls en ce royaume”, Berenboom traitait de la Question royale et des déchirements de la gauche. Cette fois, on franchit les mers et on plonge dans cette autre question clé : la colonisation, l’exploitation éhontée du Congo sous couvert d’y apporter les bienfaits de la civilisation. Aux délices de la fiction, Berenboom mêle le sel de son humour. Mais c’est, au final, une formidable leçon d’Histoire.