Un train de retard

Le francophone qui semble avoir le mieux compris les enjeux, c’est Philippe Moureaux (lisez l’interview dans le Vif). Les francophones ont enfin compris ce que les Flamands demandaient il y a dix ans déjà. Le problème, c’est que les Flamands demandent autre chose aujourd’hui.

Posts récents

Voir tout