Une affaire de foudre

Je ne comprends pas pourquoi un tel acharnement à mon encontre, s’interroge Silvio Berlusconi. L’homme est sincère : comme le Dom Juan de Molière, il n’accepte aucune contrainte pouvant faire obstacle à son plaisir. Pour lui aussi, il ne peut donc y avoir d’autre solution que la foudre finale.

Posts récents

Voir tout