Venise 1


Les chevaux de la basilique San Marco © Luc Teper

Après lecture des magnifiques romans de Vincent Engel, « Requiem vénitien » et « Les Absentes », j’ai ressenti l’envie de découvrir Venise, qu’il décrit si bien et que j’ai véritablement prise en plein cœur, au cœur de l’hiver. Dès le premier regard posé sur cet envoûtant mirage entre ciel et mer, j’ai pressenti que je le reverrais souvent, et sans me lasser jamais. D’un point de vue onomastique (très controversé), certains avancent que le nom de « la Sérénissime » trouve son origine dans l’expression latine « veni etiam », c’est-à-dire « reviens encore ». Jean d’Ormesson a écrit : « Venise est le rêve le plus réussi de toute l’histoire des hommes. » Rêvons donc…